Xavier Veilhan, Architectones, Marseille

« Architectones » en plein visage

J’étais vraiment certaine d’y  trouver le soleil et la chaleur de l’été et de me baigner dans l’eau chaude de sa mer. J’étais également persuadée de boire le premier verre de rosé de l’année, bercée par la douceur du couché du soleil qui irradie de ses derniers rayons encore sucrés la terrasse du toit du nouveau musée.

Mais il a plu et j’ai eu froid.

Cependant, la lumière était tout de même très belle et le sourire collé aux lèvres des marseillais, comme toujours.

En sortant de l’ascenseur de la Cité Radieuse, je fus quasiment foudroyée par la beauté.
Du lieu, des œuvres, de la vue.
Toujours mal à l’aise au milieu de ces parisiens dans les vernissages, je suis revenue le lendemain admirer, de près, « Architectones », cette exposition de Xavier Veilhan au MAMO

C’est une expérience sensorielle. Nul besoin d’avoir un bermuda pour comprendre. Il suffit de vivre la sensation, d’expérimenter ce bleu du ciel rayé par cette œuvre. De ressentir les sculptures dans toute l’énergie qu’elles déploient. Une sculpture qui déploit de l’énergie, seul Xavier Veilhan sait faire ça.

Après avoir été envahie par « Architectones », j’ai assisté à la présentation dans le MAMO lui-même (l’ancien gymnase) de la création de « Systema Occam », un spectacle de Xavier Veilhan pour une pièce sonore de Eliane Radigue.

Un spectacle que nous pourrons voir à Paris.

Des académiques et des barbes. Des sculptures et un Mobile. Indescriptible. Mais une ingéniosité Veilhanesque, son humour aussi. Ses protagonistes fétiches. Un archer et une harpe. Méditation.

Et l’orage en parfait accord avec le moment. C’est tout l’espace temps et mon corps qui participe là aussi, à l’expérience des sens.

Les lignes.

Et la couleur.

© Systema Occam / Eliane Radigue

« Architectones » une exposition de Xavier Veilhan sur une invitation de Ora-ïto, scénographie et collaboration artistique : Alexis Bertrand.

  • CLIENT Arter
  • LINK http://www.arter.net/architectones-au-mamo/